Cécile Wolff

wolf-fableUne collection bilingue pour les enfants : une bonne idée de Cécile Wolff, des éditions L’Arpenteur, 
dans le Sundgau. Photo Luc Stemmelin


Les éditions L’Arpenteur lancent une nouvelle « collection bilingue pour les écoles ». Elle fonctionnera par abonnement, avec, à intervalles réguliers, des parutions en allemand ou en alsacien, avec une version française
 

Sa maison d’édition, L’Arpenteur, a tout juste un an. Cécile Wolff, jeune femme dynamique et bouillonnante d’idées installée à Koestlach, dans le Sundgau, sera ce samedi à la Foire du Livre de Saint-Louis. Elle y présentera, sur le stand auto-édition (elle n’a pas eu de place à elle), une nouvelle collection, bilingue. Une idée originale et spectaculaire, qui devrait réjouir à la fois les promoteurs du bilinguisme français-allemand et les amoureux du dialecte – une gageure !

 

Allemand et dialecte

Il y aura en fait deux collections, une pour les 4-7 ans et une pour les 7-10 ans. « Les parents peuvent abonner leurs enfants. Mais la collection est aussi destinée aux écoles. Les abonnés recevront tous les deux mois un petit livret en allemand et en français, avec un cahier trimestriel d’exercices sous forme ludique pour reprendre le vocabulaire. En prime, il y aura trois livres par an en alsacien et en français pour ceux qui le souhaitent » , détaille Cécile Wolff.

Les contes en allemand sont tirés d’un recueil publié pour la première fois par le grand folkloriste alsacien Joseph Lefftz en 1931 et adapté par Gérard Leser. Le premier conte pour la collection 7-10 ans sera La petite vache de la terre, illustré par Marie Peter Tolz, originaire de Village-Neuf. Et pour celle des 4-7 ans, Les sept chevreaux , illustré par Suzanne Hullmann, de Porrentruy. Côté dialecte, le premier texte a été rédigé parUlrich Richert .

Approche didactique

Cécile Wolff complète : « Il s’agit d’une collection bilingue, didactisée, parce que les parents veulent que leurs enfants progressent. L’idée est d’utiliser le patrimoine ancien et grâce aux illustrations et à la présentation, faire quelque chose de moderne et d’agréable à regarder et à toucher. »

Les abonnements seront possibles dès ce week-end à Saint-Louis, où le public pourra découvrir les premières de couverture. « À ceux qui y prendront l’abonnement, nous offrons 10 % de réduction » , explique la jeune éditrice. Début des expéditions en septembre. Les abonnements seront possibles en Suisse, en Allemagne et en France.

C’est un gros projet sur quatre ans. Car une équipe a déjà commencé à travailler sur un projet de collection pour les collèges, qui devrait être lancé pour la rentrée 2015. « Quant à Edgar Zeidler, il se penche sur un projet pour le lycée » , conclut Cécile Wolff, qui se réjouit des accords en train de naître avec des associations (Eltern) ou des partenaires institutionnels.

SE RENSEIGNER    L’Arpenteur, 8 rue des Fontaines 68480 Koestlach,   
editions.larpenteur@gmail.com.
Ulrich Richert
L'auteur des Fables de La Fontaine en Alsacien, est le fils de Dominique Richert  qui est connu pour avoir écrit  9 cahiers sur son expérience de la grande guerre et
qui, aujourd'hui,  est mis à l'honneur à l'exposition itinérante: 
MENSCHEN IM KRIEG   1914-1918 AM OBERRHEIN VIVRE EN TEMPS DE GUERRE DES DEUX CÔTES DU RHIN 1914-1918